Neymar, grosse polémique au Brésil

Un commentateur brésilien réputé est dans la tourmente après avoir semblé qualifié Neymar d’idiot à l’issue du match nul concédé par la Seleçao en Colombie.

Neymar est au cœur d’une nouvelle polémique depuis dimanche. Et cette fois à son corps défendant. Après avoir fait beaucoup parler de lui en raison de ses propos auprès de DAZN, le n°10 parisien ayant laissé entendre que la Coupe du monde 2022 pourrait constituer le dernier grand défi de sa carrière,  ou de sa piètre prestation en Colombie, le Brésilien a en effet été traité d’idiot à la fin du match face aux Cafeteros.

Alors que le journaliste Eric Faria, présent au match, expliquait que Neymar, contrairement à ses coéquipiers, avait quitté la pelouse dès le coup de sifflet final, un «idiot » a été entendu à l’antenne. Pour beaucoup, le mot aurait été prononcé par Galvao Nueno, commentateur très connu au Brésil, présent en plateau. Si Globo TV n’a pas souhaité réagir, les réseaux sociaux se sont enflammés pour condamner l’attitude du journaliste.

Et le clan Neymar ne s’est pas privé de livrer le fond de sa pensée. « Un certain monsieur que j’avais déjà mentionné dans mes stories la dernière fois a cette fois traité mon frère d’idiot. Est-ce lui ou toi? », a ainsi écrit Raffaella Santos, la sœur de l’ancien Barcelonais. Et ce après être déjà monté au créneau un peu plus tôt pour louer la résilience de son frère face aux attaques en tout genre. « C’est une bonne chose que je ne joue pas au foot. Sinon j’en attraperais un par les cheveux, et je lui claquerais la bouche, avait-elle confié. Je ne sais pas, j’aurais un rouge, jaune, vert, bleu carte, peu importe… Je n’ai pas la patience que mon frère a. Il a la patience de Job et moi je n’en ai pas. Félicitations. »

Tout aussi remonté, Neymar Sr y est également allé d’un message pour prendre la défense de son fils face aux critiques dont il est la cible. « Masqué, choyé, fallacieux et maintenant un idiot. Les trois premiers adjectifs ne nous dérangent pas, le silence a toujours été, peut-être, la meilleure réponse, a-t-il ainsi écrit sur Instagram. Hier mon fils a posé pour une photo à côté d’un enfant, collé son visage contre le sien, risquant même d’être critiqué pour avoir enlevé son masque. Mais et maintenant? Où est le respect de l’être humain, de la photo éternelle dans une vie éphémère… l’occasion unique pour un fan. Ouais, mon fils est masqué et tout ce que vous voulez d’autre. Mais idiot? Non ! Il est le héros. Un héros sans mensonge, qui affronte son histoire de front, sans chercher de lâches raccourcis, sans être traître. » Un message qui n’a pas laissé insensible le joueur parisien, qui lui a en effet répondu « Je t’aime. »