Football : incidents racistes lors d’un match Hongrie-Angleterre

Des cris racistes ont été proférés par des supporteurs hongrois contre des joueurs de foot anglais. Cela s’est passé à Budapest lors d’un match de qualification pour le Mondial-2022.

Encore des incidents racistes dans le football. Et encore une fois, cela émane de supporteurs hongrois.

Cela s’est passé ce jeudi soir lors du match de qualification pour le Mondial-2022, un match à Budapest entre les sélections hongroise et anglaise.

Cette affaire a suscité l’indignation en Angleterre.

Il est totalement inacceptable que des joueurs anglais aient fait l’objet d’insultes racistes en Hongrie la nuit dernière“, a ainsi déclaré Boris Johnson sur Twitter. Le Premier ministre britannique a appelé la Fifa à “prendre des mesures fortes contre les responsables pour garantir que ce genre de comportement honteux soit éradiqué pour de bon“.

Je ne vois pas ce que nos joueurs peuvent faire de plus que ce qu’ils ont fait ces trois dernières années, pour faire passer les bons messages, pour appeler à de bons comportements. Maintenant, il faut aussi qu’ils soient protégés. C’est ce que je fais, mais c’est aussi aux autorités à faire le nécessaire.

Gareth Southgate sélectionneur anglai

Dans un communiqué, ce vendredi, la fédération hongroise a indiqué que les fauteurs de troubles n’étaient qu’une minorité, par rapport à la grande majorité des supporteurs présents dans la Puskas Arena. Et de promettre que ces fauteurs de troubles seraient “identifiés et sévèrement punis“.

Sur le terrain, le match s’est conclu par une large victoire des Anglais 4-0.

Incidents lors de l’Euro

Ce n’est pas la première fois que la Hongrie est dans le viseur des autorités du football.

En juillet, la fédération hongroise avait été sanctionnée de trois matches à huis clos (dont un en sursis) pour le “comportement discriminatoire de ses supporteurs” lors des trois matches disputés par sa sélection à l’Euro. Cette sanction ne concerne toutefois pas les matches organisés par la Fifa.

Des cris racistes à l’encontre de joueurs noirs de l’équipe de France avaient notamment été lancés depuis la tribune où se trouvaient les ultras hongrois à Budapest, le 19 juin.