Camouflet pour Benzema !

Alors que certains observateurs de part et d’autre des Pyrénées voient en Karim Benzema l’un des favoris légitimes dans la course au Ballon d’or, le Français n’apparaît pas parmi les principaux prétendants par ailleurs.

La Ligue des Nations peut-elle suffire pour redistribuer les cartes dans la course au Ballon d’or ? Certains en sont convaincus, notamment du côté du Real Madrid. Le sacre de l’équipe de France et les belles prestations de Karim Benzema lors du Final Four, avec à la clé deux buts dont une merveille de frappe enroulée expédiée de l’angle de la surface dans la lucarne, en feraient un Ballon d’or en puissance.

Le club merengue a été le premier à sortir du bois. « Félicitations à notre joueur spectaculaire Benzema, Ballon d’or », pouvait-on lire sur le compte Twitter du géant madrilène au coup de sifflet final de la finale face à l’Espagne. Et sans surprise, la presse madrilène n’a pas été longue à suivre. Un sacre de l’ancien Lyonnais ne semble toutefois envisagé que de part et d’autre côté des Pyrénées.

Même pas le premier Français

Dans les autres pays, deux noms reviennent avec insistance: Lionel Messi, déjà sacré à six reprises par le passé, et Robert Lewandowski, la plus fine gâchette du continent européen. Un autre joueur est également régulièrement mentionné: Jorginho, qui a connu une année particulièrement faste avec le sacre de Chelsea en Ligue des champions et celui de l’Italie à l’Euro.

Ainsi, aux Etats-Unis, Karim Benzema ne compte parmi les cinq principaux favoris cités par ESPN. Une fois encore, Lionel Messi apparaît le mieux placé pour se succéder à lui-même, devant Robert Lewandowski et Jorginho. Et à en croire le média américain, le joueur formé à l’OL ne serait même pas le Français le plus à même de l’emporter puisque N’Golo Kanté partagerait la quatrième place avec Kevin de Bruyne.